Réalisations

Étude de faisabilité – Projet de démonstration de taxis électriques au Québec 2017-11-22T10:39:44+00:00

Description du projet

Étude de faisabilité

Projet de démonstration de taxis électriques au Québec

Client

Comité provincial de concertation et de développement de l'industrie du taxi (CPCDIT) (Groupe CNW/Comité provincial de concertation et de développement de l'industrie du taxi (CPCDIT))

Comité provincial de concertation et de développement de l’industrie du taxi (CPCDIT)

Partenaires

  • Ministère des Transports du Québec (MTQ)
  • Ministère des Ressources naturelles (MRN)
  • Hydro-Québec

Contexte

Au Québec, les quelque 8 000 taxis parcourent chacun en moyenne 70 000 km par an, émettant 5 à 6 fois plus d’émissions de gaz à effet de serre qu’un véhicule personnel. Ils constituent des flottes particulièrement intéressantes pour la voiture électrique, puisque leur zone d’intervention est limitée géographiquement et que les temps d’attentes peuvent être mis à profit pour recharger les véhicules.

Depuis 2009, de nombreuses initiatives d’introduction de taxis électriques ont vu le jour à travers le monde et opèrent, pour la grande majorité, dans le cadre de projets pilotes.

Objectifs du projet

Ainsi, l’objectif principal de l’étude de faisabilité fût d’établir les conditions techniques nécessaires pour réaliser un éventuel projet de démonstration de taxis électriques au Québec. Plus précisément, l’étude a permis de :

  • réaliser une analyse et une caractérisation des modes d’opération (cycles d’utilisation) des véhicules de taxi au Québec;
  • dresser le portrait des expériences de taxis électriques dans le monde;
  • effectuer une recherche des options technologiques envisageables – véhicules électriques et systèmes de recharge – pouvant répondre aux besoins spécifiques de l’industrie du taxi au Québec;
  • identifier les solutions opérationnelles à être retenues pour un éventuel projet de démonstration et définir les facteurs de succès.

Durée

1 an

Résultats

L’étude a révélé des différences notables entre les cinq groupes territoires, reflétant le fait que ces groupes avaient été composés judicieusement pour être représentatifs de la variété des milieux du Québec. Il faudra envisager le déploiement de multiples solutions aussi bien dans le choix des véhicules que dans les systèmes de recharge pour permettre un déploiement efficace sur le plan logistique et économique. Dix véhicules de cinq marques différentes, soit trois véhicules électriques, la Tesla model S, la Nissan Leaf, la Ford Focus et deux hybrides rechargeables, la Chevrolet Volt et la Ford C-max energi ont été retenus. La Nissan Leaf se retrouve dans plusieurs groupes territoires, étant le seul véhicule à pouvoir utiliser la recharge rapide tout en répondant aux requis techniques adéquats pour un taxi. La Tesla model S est le seul véhicule électrique disponible commercialement qui répond aux exigences de l’aéroport international de Montréal-Trudeau. Le prix élevé de ce véhicule pourrait se justifier par sa classification en taxi limousine.

Le déploiement de taxis électriques n’est envisageable que dans la mesure où il existe une infrastructure de recharge explicitement dédiée aux taxis. Des bornes de recharge devront être installées à des endroits stratégiques et en continuité de l’offre de transport en commun, notamment aux gares de train, de stations de métro et d’autobus. L’étude a également démontré le besoin en recharge rapide à plusieurs endroits. Cependant la fiabilité de cette technologie, peu testée au Québec en conditions réelles, sera un aspect critique d’un futur projet de démonstration de taxis électriques opérant en conditions hivernales extrêmes.

Au-delà du fait que l’étude sur le terrain a laissé entrevoir une industrie conservatrice, le projet a suscité un réel intérêt auprès des participants et des représentants de l’industrie du taxi. L’intégration de véhicules électriques dans le cadre d’un éventuel projet de démonstration nécessitera des efforts coordonnés, notamment à Montréal et à Québec, où des « conditions gagnantes » devront être élaborées pour faciliter la tenue d’un projet de démonstration. Le profil des régions est apparu favorable à l’implantation de taxis électriques.

Outils utilisés

  • Systèmes d’acquisition de données

Programme de subvention utilisé

  • Programme d’aide gouvernementale à l’amélioration de l’efficacité énergétique dans le transport routier des personnes du MTQ

Lire l’étude de faisabilité complète

retour